Paleo, gluten-free, raw food, vegan et les autres

pot-au-feu

Le pot au feu, un plat paléo par excellence. Photo (c) cuisine-saine.fr.

J’ai commencé à m’intéresser à ces régimes alimentaires au nom bizarres (et d’ailleurs à l’alimentation) un peu par hasard. C’était une période où j’étais épuisée, tout le temps malade et je suis tombée sur un site américain qui vantait les bienfaits du « raw foodism ». Toujours prête à tenter une expérimentation hasardeuse j’ai essayé. Pour découvrir que sur le coup ça me faisait un bien fou, (je me sentais beaucoup plus en forme, l’esprit plus clair), mais malheureusement pas pour moi (à l’époque j’avais du mal à ne pas trop maigrir et je devais manger près d’un kilo de banane pour ne pas souffrir de la faim continuellement). Au fil des années et des lectures, je les ai à peu près tous essayé et voilà ce que j’en ai retiré.

Chacun devrait essayer ces modes d’alimentation alternatif pendant une période courte et surtout pas pour maigrir. D’une part cela oblige à remettre en question ses habitudes alimentaires, d’autre part cela oblige à découvrir de nouveaux aliments, ou des recettes inédites. J’ai bien dit une période courte, car je ne pense que la plupart d’entre eux conduisent à terme à des carences si on ne fait pas attention. Par ailleurs le point commun entre tous ces régimes est qu’ils interdisent dans l’ensemble sucres et farines raffinés et aliments industriels. Donc mécaniquement en les suivant, vous détoxifiez votre organisme. Plus vous verrez ce qui convient ou pas à votre organisme et cela vous permettra de mieux choisir votre alimentation par la suite.

Je parlerai plus en détail de chacun de ces régimes avec des recettes et des conseils si vous voulez les suivre, mais dans les grandes lignes voilà mon impression sur chacun, du plus hard au plus soft.

Juicing : là c’est simple vous n’avez droit qu’à des jus de fruits et légumes (avec éventuellement quelques petites graines). Bien que certains adeptes jurent ne se nourrir que de jus depuis des années, c’est un régime hautement intenable sur le plan pratique et qui fatigue énormément. A n’utiliser que par 24 ou 48h en detox.

Raw food : Dans le régime « raw foodist » typique vous n’avez le droit comme son nom l’indique que de manger des aliments crus. Cela vous limite donc à manger des graines, tous les légumes qui peuvent se manger en salade, des fruits, des huiles végétales et c’est à peu près tout. Un peu plus facile à suivre que le précédent, il est je pense assez déséquilibré et fatigant. Par contre sur quelques jours à une semaine par exemple, il donne un vrai coup de fouet.

Vegan : le régime vegan se distingue des autres en ce sens qu’il n’est pas motivé par des raisons nutritionnelles mais plutôt éthiques. Là c’est simple vous n’avez pas le droit de manger des produits d’origine animale (viande évidemment, mais aussi oeufs et laits). C’est le seul que je n’ai pas essayé.

Paléo : Le régime paléo fédère en général des hommes adeptes de musculation et de performances en tous genres qui veulent manger mieux, mais ne veulent pas renoncer à un bon gros steak. L’idée c’est de se nourrir comme au Paléolithique. Personne n’était là pour voir ce que mangeait l’homme de Néanderthal, et je doute qu’il ait su faire des pancakes à la farine de noix de coco mais bon. Ce régime interdit en gros les céréales, les laitages, les produits dérivés du blé, et et l’accent sur la viande bien sûr, mais aussi les lipides en tous genres. Il est assez facile à suivre (quand on sait que la blanquette et le pot au feu sont Paléo), nonobstant la suppression du pain, et grâce à sa forte teneur en protéines et lipides, donne pas mal d’énergie. Au Etats-Unis beaucoup de personnes souffrant de maladies chroniques suivent une variante un peu hard du régime paléo : auto immune paléo (avec moins d’aliments autorisés) et clament que cela les guérit…

Sans gluten : De nombreuses personnes souffrent du syndrôme cealiaque, qui leur interdit de manger du gluten. Fini pain, pâtes, pâtisseries…C’est un régime assez facile à suivre dans la mesure où il existe de nombreuses farines sans gluten (sarasin, riz, châtaigne, avoine…) qui permettent de répliquer ses plats préférés même si aucun pain sans gluten ne remplacera une bonne baguette.

De mon côté après avoir tout essayé, j’ai fini par trouver le régime idéal qui est raisonnablement ennuyeux (un peu de tout en petites quantités) et que je vous détaillerai dans un prochain post.

2 réponses

  1. Bonjour, merci pour votre article très intéressant! Mon mari et moi essayons d’avoir une alimentation saine au quotidien. j’avoue que des fois ce n’est pas facile!!! mais la santé passe avant tout par là. Au plaisir de vous lire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *