Run !

20150110_111309

photo prise lors de mon dernier footing

La course et moi c’est une longue histoire.

J’ai commencé à courir il y a dix ans exactement, à une époque où je faisais pas mal de montagne, et où j’avais besoin de m’entraîner. De fil en aiguille, ça m’a plu, mais j’avais besoin de stimulation. J’ai donc enchaîné plusieurs courses donc le Marseille Cassis.

Puis l’idée folle a germé de m’inscrire au marathon de Paris. Avec le recul c’était un peu n’importe quoi car je ne courais que depuis six mois, et à mon avis pour entreprendre un marathon dans de bonnes conditions il vaut mieux avoir un eu plus de bouteilles (même si tous les ans des tas d’inconscients comme moi le finissent sans une blessure et avec un entraînement très frais).

J’ai adoré la préparation au marathon, ça a sans doute été une des meilleures périodes de ma vie. Il faut dire que je suis un peu obsessionnelle, donc suivre un plan d’entraînement ça m’allait très bien. Je n’ai pas fait de 30/30 je visais simplement de le terminer, et je l’ai terminé en 4h15 (en souffrant tout de même sur les trois derniers kilomètres).

Après…je suis tombée enceinte. Je me suis ensuite remise à courir sporadiquement, mais plus jamais régulièrement. Je me suis mis au yoga qui à une époque me convenait beaucoup mieux. Il y a deux ans j’ai décidé de reprendre, et bien entendu me suis inscrite au marathon de Paris en 2013. Mais là je me suis épuisée au beau milieu de l’entraînement. J’ai fait un malaise au retour d’une sortie longue, et j’ai (sagement) décidé d’arrêter pour cette année.

Je continuais toujours le yoga et j’ai découvert une nouvelle passion (dont je vous parlerai bientôt) : l’escalade. Bien sûr j’allais toujours courir de temps en temps, surtout pendant les vacances, mais je n’arrivais pas à en faire une habitude régulière et par conséquent j’étais toujours dans la phase pénible de quand on se remet à courir et qu’on a perdu tout son entraînement.

Cette année, j’ai décidé de m’y remettre, d’une part parce que même si j’adore le yoga et l’escalade, ça reste des activités d’intérieur (je grimpe en salle), et rien ne vaut un footing au petit matin quand Paris est encore plongé dans la nuit, et d’autre part parce que j’ai découvert runkeeper. Par contre je ne me fixe pas d’objectif, type marathon ou semi, je vais déjà voir si j’arrive à courir une à trois fois par semaine.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *