Mars

Salut les amis,

Je m’aperçois que j’ai un peu fait mon Terence Malik du blog. Six mois sans nouvelles….Entre temps des millions de bots russes ont mis des pubs pour le Viagra en guise de commentaire (est-ce que quelqu’un ici sait comment faire marcher Akismet, je veux dire vraiment?), et pas mal (quelque millions) de lecteurs éplorés m’ont suppliée de reprendre (un peu comme quand Conan Doyle avait tué Sherlock Holmes). Bref. Je ne vais pas me la jouer candidat à la présidentielle de 2017, et je préfère ni me justifier pour mon long silence, ni vous balancer des promesses de campagne foireuses, telle que « promis maintenant j’écrirai toutes les semaines », mais je vais quand même vous donner quelques nouvelles.

Alors d’abord, oui, je me suis alignée sur le départ de la Sainté Lyon, en pleine nuit, entourée de quelques milliers de candidats, majoritairement masculins en chaussettes montantes (en trois ans de course à pied, je n’ai toujours pas compris à quoi diable servaient ces chaussettes), et en tenue moulante. De mon côté je pensais avoir tout prévu : les chaussures spéciales trail (on prononce « traïllle », ne me demandez pas pourquoi), achetées une fortune sur i-run, la tenue spéciale trail, achetée une fortune au Vieux Campeur (oui c’est bien l’apôtre de la non consommation qui vous parle), une motivation à toute épreuve soutenue par de vieux souvenirs de performances diverses (alpinisme, marathon…) tous dans les années 2000 ou 90 mais qu’importe ! J’avais tout prévu sauf de manger correctement la veille de la course, et le jour même, et c’est victime d’un estomac défaillant que j’ai du abandonner au 52 ème kilomètre (oui, 52, quand même, même si dans le monde du trail, c’est considéré comme une simple distance d’échauffement). J’ai donc fini avec quatre kilos en moins (que j’ai repris illico), pas de t-shirt finisher, et malgré tout l’envie de recommencer (on est idiot, ou on ne l’est pas).

Sur le reste je pratique le yoga avec assiduité, je pense que c’est un des seuls aspects du monde moderne qui ne soit pas à jeter totalement à la poubelle.  Surtout je milite à l’AFCIA, et j’en suis très fière.

Bon et sinon j’essaie toujours d’écrire un roman. C’est la première fois que je persévère dans un projet  (je veux dire plus de deux chapitre), ce qui me permet d’expérimenter les joies de l’écriture : dépression sévère (je ne vaux rien, autant se jeter sous un pont), mégalomanie (je suis en train de révolutionner le roman moderne), re-dépression (je crois que j’ai déjà lu tout ça quelque part), résolution de la dernière chance (bon finissons au moins quelque chose avant que mon congé se termine). Franchement, à côté de l’écriture, la Sainté Lyon, c’est une joyeuse promenade.

Déjà, les jansénistes avaient raison : il y a ceux qui sont doués pour cela et les autres. Quand vous appartenez comme moi au second groupe, il ne vous reste plus qu’à suer sang et eau pour un résultat aléatoire. Je sais de quoi je parle, je vis avec quelqu’un qui écrit des romans parfaits quasiment en trois semaines, en travaillant une heure de ci de là, quant à moi il m’a fallu donc près de quatre mois pour trouver une idée, encore cinq pour avoir une vague histoire et un pour écrire un chapitre. J’ai honte (mais j’ai écrit un chapitre).

Voilà c’est à peu près tout, la suite des nouvelles dès que je termine le chapitre 2 !

 

12 réponses

  1. Mais Bravo ! et respect … Franchement on peut tout pardonner concernant cette absence relative puisque tu étais toute présente pour ailleurs (hein …).

    (attention tout de même, il manque des pluriels à tes joies et tes chapitres … La fatigue te gagne et je te conseille assez rapidement de sortir le nez de tes chaussettes et de ton manuscrit pour venir prendre un café avec moi un matin prochain …)

    • Bon j’ai corrigé au moins un « s ». Mais, oui, la fatigue me guette et je relève le défi pour le café à la table habituelle !

  2. Cela fait plaisir de vous lire à nouveau sur le blog. Merci pour le lien vers l’AFCIA, je suis tout-à-fait en consonance avec ce qui y est écrit. Je ne comprends pas que des scientifiques puissent s’arroger ainsi l’avenir de l’humanité, et qu’on nous somme de subir leurs délires sous prétexte que l' »on n’arrête pas le progrès ». Sauf que là il n’y a plus de progrès… Donc toute action visant à les contrer est bienvenue ! Mais quelles sont les forces de l’association ? Est-elle liée à d’autres du même type à l’étranger ?

    • Pour l’instant nous lançons une campagne média. Nous devrions intervenir dans les médias dans les mois à venir. Nous sommes en revanche très déçu de voir qu’à part en Allemagne, nous n’avons pas ou peu d’alter ego étrangers. Car toute action sur ce sujet ne peut être qu’internationale – un peu comme pour le réchauffement climatique. Nous espérons susciter une prise de conscience et amener la question dans le débat public et politique.

  3. Non mais il y a clairement un complot avec les chaussettes montantes et la course à pied. Je pense que c’est le lobby des varices qui est à l’œuvre.

  4. Coucou!!!!!! (Oui, plein de points d’exclamation parce que ça fait trop plaisir de retrouver ta plume)

    T’as disparu depuis si longtemps (enfin bon, c’est pas moi qui vais te lancer la pierre) que je n’ai pas reçu d’alerte l’avertissant d’un nouveau post (au cas où il y aurait un lien de cause à effet).

    Pour la sainté lyon, c’était quand même un marathon, mine de rien (question petites foulées, je fais 20′ de stepper tous les 3 jours…. La lose totale.)

    Alors l’écriture! Déjà, ton post est une perche tendue pour que je me la Pète un bon coup….. J’ai rendu ma these, youhou!! Dans d’affreuses souffrances, certes, avec un sentiment D’ incomplétude, certes bis. Les trois derniers mois ont été d’une solitude absolue et la toute fin bien hardcore.

    Ton mec a peut être Beaucoup de talent mais meme un genie comme Picasso ne jurait que par le travail. Si ça peut te donner de la motivation 😉

    Un podcast m’a fait beaucoup de bien alors que je commençais à etre à bout de souffle: les 5 entretiens avec Daniel pennac sur à voix nue. Il revient notamment sur son rapport à l’écriture, ça pourrait t’intéresser. (Sur la même émission j’avais essayé d’écouter philippe sollers mais je ne tiens pas 5′. J’ai envie de sortir la kalach et de le dezinguer Sans procès).

    Je partage complètement tes positions contre l’intelligence artificielle (les biotechnologies, le transhumanisme etc). Au passage, je te signale la parution du dernier Numero de la revue esprit sur « le problème technique », « bulles technologiques » des larrere qui sont mes deux prochaines lectures sur le sujet (avec « la société écologique et ses ennemis » de Serge audier).

    Sur ton Instagram, j ai vu plusieurs fois passer du pauwels et du bergier, un peu de planète, sans parler d' »abellio ». Alors je sais bien que depuis le XIXe il y a une micro confrérie de l’X qui verse dans la gnose, un goût de la science ésotérique façon « le matin des magiciens » mais pourquoâââ…?!?!

  5. (Si je parle de « la clique à pauwels » c’est que pour moi l’imaginaire de ces types est bardé de mystifications technologiques des plus douteuses)

  6. coucou !!

    Mais surtout BRAVO pour la thèse. C’est fantastique ! Je suis (très) impressionnée. Il faut qu’on fête ça !

    Concernant tes interrogations sur Planète, je viens de rendre un article sur le sujet (avec mon cher et tendre) pour le prochain numéro de gonzai : j’avoue que le tandem Pauwels/Bergier m’a toujours fascinée… Après comme tu le dis sur la technologie ils ont dit n’importe quoi, mais c’est aussi ça qui est marrant, ça allait bien avec les Trente Glorieuses (nous passerons sur la période Nouvelle Droite de Pauwels…)…Et pour Abellio, j’ai toujours eu un intérêt pour la gnose et l’ésotérisme occidental (chrétien). Je suis incollable par exemple sur les cathares, l’hérésie marcioniste, ou encore Louis Claude de Saint Martin. Je pense qu’en bonne catho je suis toujours un peu tiraillée par le dualisme, sur le fond…Et j’aime bien l’attirail de l’ésotérisme (symbolisme). D’ailleurs en ce moment je relis Les Méditations sur les 22 arcanes majeures du Tarot dont je ne me lasse pas.

    voilà enfin comme en ce moment mon livre est un peu à l’arrêt j’espère reprendre mon blog et nos conversations via com’ par la même occasion…

  7. Oulala, je ne maîtrise pas toutes ces references! Mon intérêt se limite au duo bergier/pauwels et au matin des magiciens (je n’en suis pourtant pas venue à bout).

    J ai deux anthologies de/sur bergier, quelques planètes chopés sur eBay et pis c’est tout.

    J’avoue tout: moi aussi j’avais songé à faire un article. Notamment parce que je ne comprends pas que personne ne se soit vraiment saisi du phenomene (peut être que certains bossent sur le fonds pauwels de la BNF mais en tout cas il sont bien silencieux).

    Mais le vent tourne! Quelle n’a pas été ma surprise quand j ai vu dans l’avant dernier Numero du crieur un article sur l’effet magiciens (si tu ne l’as pas lu je peux te le scanner). Et maintenant toi! C’est fou!! Hâte de te lire!

    • ouais je veux bien l’article du Crieur (il n’est pas en ligne ou alors je ne l’ai pas trouvé), ça m’intéresse ! thks

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *