ZD mode d’emploi

Si vous suivez ce blog depuis quelques temps, vous avez sans doute remarqué que j’enchaîne les lubies (qui vont des Pères de l’Eglise, au végétalisme en passant par le cyclisme en ville). Ces derniers temps, j’étais à fond dans le zéro déchet et le minimalisme. Alors, oui, ma famille génère encore un volume conséquent de poubelles hebdomadaires et non je n’ai toujours pas de composteur (le composteur et moi, c’est un peu en attendant Godot), mais nous avons quand même changé pas mal de petits trucs au quotidien:

1. On s’oblige à moins faire les courses par semaine. Un seul approvisionnement le week-end, et le reste du temps on vide les placards, ou on essaie de n’acheter que ce qui manque. Et surtout règle numéro un de vie de toute la génération de mes grand-parents (un peu oubliée par les générations suivantes) : on fait tout pour ne pas jeter de nourriture (je ne dis pas qu’on y arrive, je connais plus d’un chou vert tout déplumé qui a fini au fond de la poubelle).

2 On remplace le jetable (sopalins, kleenex, cotons tige etc. etc.) par du durable, les matières pourraves (plastique, téflon etc) par des matières nobles (verre, inox), le made in China par le made in France, on dit non aux sacs dans tous les magasins, on trie ses déchets pour la poubelle jaune sérieusement (même si à Paris, soupir, 95% des déchets sont incinérés, au moins on prend l’habitude).

3 On lit les livres cultes du ZD (Bea Johnson of course mais il y en a d’autres) et les blogs comme celui là (il y a aussi un super groupe face book qui existe) pour trouver des idées. En sachant raison garder (faire sa moutarde soi même ???!).

4 On ne cherche pas la perfection, ni le totale home made (à moins de vouloir devenir Madame Ingalls), parce que je maintiens qu’il y a des choses plus intéressantes dans la vie que faire cuire tous les soirs une fournée de yaourts maisons (même si c’est facile, une nouille absolue comme moi y arrive), ou passer des heures à tisser un tawashi (sorte d’éponge en coton tissé, très en vogue sur les blogs écolos).

5 On en profite pour jeter le téflon et le plastique de sa cuisine, finir sa boîte de tampon hygiénique, et on investit dans des matières non polluantes sur sans bpa, des produits de beauté dans emballage sur lamazuna, et des protections hygiéniques durables sur Plim. Bien entendu les gel douches parfumés et produits coiffants en toutes sortes ont depuis longtemps quitté votre salle de bain, remplacés par un bon vieux savon d’Alep, ou un savon acheté , et du shampoing solide (si comme moi vous êtes allergique au no poo).

6. On passe quelques heures sur internet à collecter des trucs de grand mère sur ces indispensables de la maison que sont le citron, l’argile verte, le vinaigre de cidre et d’alcool, que ce soit pour le ménage, la cuisine ou se soigner.

7 On fait réparer son vieux Mac, on remplace la batterie de son téléphone au lieu de changer pour le nouveau modèle parce dixit l’opératrice du télémarketing « Vous avez une réduction exceptionnelle qui vous attend ».

8 On fuit les supermarchés, et les grandes surfaces en tous genre (oui même toi le Monop’ avec ton redoutable rayon vêtement). Plus vous allez vers le ZD, plus les marchés, les petits commerçants et les magasins bios seront vos uniques alliés et vous verrez que ça suffit largement.

Parce que, le plus important, c’est que le minimalisme rend heureux. Oui, ça n’est pas une breaking news, des tas d’autres gens l’avaient dit avant moi (« Il est plus difficile à un riche d’entrer au Royaume des Cieux bla bla »). Mais c’est vrai qu’en faisant des efforts conscients pour consommer moins, on se sent moins dépendant de l’argent, de tas de choses en fait, et ce même s’il faut se farcir tous les discours des sceptiques qui vous expliquent chiffres à l’appui que vos efforts ne servent rigoureusement à rien. En fait je pense bien que les efforts individuels ne servent à rien, mais je vous promets que vous vous sentirez mieux, et rien que pour cela ça vaut le coup.

2 réponses

  1. c’est précisément mon mode de vie, j’y ajouterais peut être un abonnement à Idécologie qui donne aussi quelques astuces pour un quotidien un peu facilité par de bonnes idées !
    Dis donc, si tu es dans le 9ème, on pourra peut être se boire une infusion un de ces jours ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *