Mens sana

C’est vrai les magazines féminins sont pleins de recettes tels que « comment s’épiler les sourcils », ou « comment porter les imprimés fleuris ce printemps », mais jamais « comment développer votre intelligence » ou « comment remporter une médaille Fields ». Je ne vais pas rempiler sur ce sujet, ça pourrait réveiller mes vieilles tendances féministes, en attendant voici mes conseils pour MON régime du printemps, celui qui vous rendra l’esprit frais et l’intelligence affûtée après tous ces mois de torpeur hivernale. Tout ceci pour quelques euros et une connexion internet alors ne me dites pas merci.

1. Au lieu de regarder des vidéos de maquillage sur youtube, re-faites vous plutôt des séances sur Khan Academy là où vous aviez laissé ces bonnes vieilles mathématiques (et on peut même reprendre à 1+2, il n’y a pas de honte hein). Quand vous aurez rattrapé un niveau de terminale, vous pourrez vous offrir le grand kif de résoudre des problèmes sur « Project Euler ».

2. Au lieu d’acheter un énième tube de crème anti cellulite tout ça parce que c’est le printemps, et que des photos de fesses photoshopées envahissent les rues, achetez vous plutôt pour le même prix « La mort en occident » de Philippe Aries, « Thinking fast and thinking slow » de Daniel Kahleman, « Information » de James Gleick (celui là il m’a tenue éveillée des nuits durant), « Le banquier anarchiste » de Pessoa, bref des livres qui vont vous donner du grain à moudre sur les grandes questions existentielles de l’humanité (Qu’est ce qu’une société juste? Comment fonctionne notre cerveau? L’information est-elle une grandeur physique à traiter au même titre que la matière ou l’énergie? Comment aborder sa propre mort?).

3. Au lieu de regarder Top Chef, ou la télé réalité, et si vraiment vous avez besoin de vous vider la tête après une journée de travail un peu ingrate, écoutez des conférences TedX ou mieux des podcasts comme Invisibilia (totalement addictif).

4. Au lieu de passer trois heures à faire les magasins pour acheter des vêtements que vous possédez en triple, allez faire du sport. Une bonne oxygénation du cerveau garantit son fonctionnement optimal.

5. Au lieu de feuilleter des magasines féminins, ou de surfer nerveusement sur des blogs de mode / lifestyle / beauté, créez vous plutôt un compte sur Quora. Quel que soit votre centre d’intérêt, vous recevrez des feeds personnalisés et pointus avec des articles écrits par les plus grandes pointures de la recherche (enfin surtout si vous vous intéressez aux maths fondamentales, à la théorie des cordes, ou aux diverses branches de l’informatique, mais si ce n’est pas encore le cas, ne vous inquiétez pas, ça vous intéressera très vite).

6. Au lieu d’apprendre une énième recette de gratin, apprenez plutôt un nouveau langage de programmation, ou si vous programmez déjà quelques astuces dans votre langage favori. Ou si vous êtes réfractaires à l’informatique, profitez en pour vous remettre à une langue ancienne, le latin ou le grec ou si vous êtes un peu snob, le sanscrit.

7. Au lieu de vous vautrer devant la saison 8 bis de la dernière série netflix, profitez en plutôt pour lire les classiques de la littérature mondiale. La Bible, L’Iliade et l’Odyssée, Don Quichotte, Dante, Shakespeare, les grands romanciers russes et français… Vous verrez alors où ces retors de scénaristes ont piqué toutes leurs idées.

8. Au lieu d’apprendre par coeur des relevés de calorie (en plus je vous expliquerai pourquoi il ne sert à rien de compter les calories pour maigrir) apprenez plutôt des chiffres utiles comme les dates de l’histoire européennes, ou la liste des rois de France.

9. Et enfin au lieu de liker compulsivement les statuts de vos faux amis Facebook, allez plutôt rendre visite à des pages wikipédia injustement délaissées, comme celle sur la guerre des cochons, ou les homéomorphismes de groupes.

 

 

3 réponses

  1. Voila plein de bonnes idées mais tous ces posts sont en anglais, et pour moi suivre une conversatione n anglais demande un certain effort que je n’ai pas envie de fournir le soir ; j’ècoute plutôt des podcasts d’émission de radio

    • Je comprends ! J’ai la chance de comprendre l’anglais sans (trop) efforts (par contre je le parle super mal). Mais c’est vrai que quand on n’a pas l’habitude c’est fatigant. Heureusement il y a plein de podcasts intéressants en français aussi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *