Faire ses cosmétiques soi-même : info ou intox ?

beautebio1

photo (c) Cosmétiques Berthe Guilhem.

Il y a quelques mois prise d’une grande frénésie anti-consommation (cela m’arrive assez souvent) j’ai décidé de ne plus acheter de produit de beauté et de TOUT faire moi-même.
D’où achat d’une multitude d’huiles essentielles et végétales, d’ingrédients FOUS comme de la cire d’abeille et même d’une balance en grammes (si si) (elle n’a jamais servi).
Alors la bonne nouvelle, c’est que :
– On peut tout remplacer par des produits naturels (oui, même le shampoing).
– C’est beaucoup moins cher.
– Quand on a la peau sensible, on n’a plus de rougeurs ou d’éruptions bizarres (attention quand même avec les huiles essentielles).
– Par définition, plus de produits chimiques, de paraben et autres perturbateurs endocriniens (ben oui à quoi ça sert de manger bio, si on se retartine plein de trucs sur la figure).
– Ça marche aussi bien.
– On n’enrichit plus une industrie de la beauté qui nous pourrit la vie avec des pubs avec des filles de 12 ans et demi et qui nous stresse à lister des tas de produits dont on n’a pas besoin
– Il suffit de quelques produits dans sa salle de bain et/ou sa cuisine au lieu d’avoir douze flacons (un serum, une lotion, une crème de jour, une crème de nuit, un coutour des yeux, un masque pré shampoing, un volumateur etc. etc. etc.) donc si comme moi vous avez décidé de faire de 2015 l’année de la lutte contre les emballages inutiles et le plastique, c’est parfait.
La mauvaise (ben oui, there is no free lunch…)
– Les huiles essentielles demandent un peu de maniement.
– Pas mal de ces préparations se font à consommer c’est-à-dire qu’on fabrique la dose dont on a besoin tout de suite. Pas très pratique quand on est à la bourre.
– Ça demande toujours un peu plus de temps / organisation.
– Dans certains domaines (épilation, shampoings et déodorants), les produits chimiques sont imbattables.
De mon côté, voici ce que j’ai adopté :
Visage : les huiles sont trop grasses et fabriquer sa crème de jour soi-même, demande une solide motivation….J’ai donc gardé crème de jour et contour des yeux. Par contre la nuit je ne mets rien (sur conseil d’une esthéticienne) ou alors juste un peu d’huile de germe de blé en massage.
Je fais des masques à l’argile régulièrement, ou à l’huile de germe de blé (un des 5 produits qu’il faut avoir sous la main).
Pour le démaquillant, l’huile de noix de coco enlève le mascara mieux que tous les produits du commerce. Par contre pour le reste du maquillage, rien ne vaut un bon lait démaquillant. Pour les lotions, j’utilise matin et soir de l’eau de rose (un truc de ma grand-mère) et l’été je me passe une rondelle de concombre dès que je peux.
Corps et main : j’utilise de l’huile de germe de blé très nourrissante, ou de l’huile de noix de coco.
Cheveux : j’ai essayé toutes les alternatives « no poo » : argile, œufs, vinaigre de cidre, miel. et rien ne m’a convaincu. Par ailleurs les shampoings bios ne me réussissent pas. Je reste sur mes marques favorites de shampoing (René Furtherer et Aesop), même si j’ai lu partout que les shampoings qui moussent, c’est le diable. Mais je n’ai pas abandonné et compte essayer le rhassoul (sorte d’argile). Par contre j’ai laissé tomber masques, volumateurs, lotions structurantes et j’en passe pour ces trucs qui marchent hyper bien :
– Rinçage au vinaigre de cidre dilué dans l’eau, ou au jus de citron dilué, ou encore mieux à l’infusion de romarin / thym et/ ou ortie.
– Masque : après bien des expérimentations, j’ai trouvé The ultimate masque pour les cheveux. Après ils bouclent bien et brillent à mort : un reste de thé vert (ou de tisane de romarin, ortie ou thym) + un œuf + de l’huile de germe de blé. Je verse sur mes cheveux, j’attends 20 mn et je fais un shampoing.
– Pour espacer les shampoings je mets un peu d’argile verte quand ils commencent à devenir gras. Il paraît que la crème d’avoine en poudre marche aussi bien mais je n’ai pas essayé.
Déodorant : j’ai essayé le combo huile de noix de coco + huile essentielle, BOF BOF. Je suis donc repassée sur un déodorant bio acheté en magasin.
Epilation : même si sur les vidéos youtube ça a l’air très facile, je n’ai jamais été fichue de fabriquer moi-même ma cire orientale sans recouvrir ma cuisine et mes vêtements d’une couche collante assez désagréable. Je reste donc sur le non bio.
Dentrifice : j’achète du dentifrice en magasin bio mais sinon je me brosse les dents soit à l’argile, soit à l’huile de coco. Rinçage au jus de citron pour la sensation de fraîcheur (car contrairement à ce que les pubs nous font croire, NON on n’a pas besoin de fluor, c’est même dangereux, et le dentifrice ne sert à rien, c’est le brossage qui fait l’hygiène dentaire).

beautebio2
En résumé, si vous ne devez investir que dans quelques produits :
Argile : indispensable. J’en mets sur les plaies, brûlures , boutons. J’en fais des masques et je m’en sers de dentifrice ou de shampoing sec. Il y a différentes sortes d’argiles (verte, rouge, blanche) mais je ne suis pas assez calée pour expliquer les différences. De mon côté, j’utilise de l’argile verte.
Huile essentielle de lavande : vous pouvez aussi en ajouter dans les masques pour les cheveux, ou pour la peau (attention aux réactions, toujours doser soigneusement les huiles essentielles). C’est une huile très polyvalente donc si vous ne devez en acheter qu’une c’est celle là. Et puis bon à savoir si vous avez des enfants, elle éloigne les poux.
Huile de germe de blé / huile de noix de coco : En théorie on peut tout faire avec de l’huile d’olive. A vous de voir parmi les différentes huiles végétales, celles qui vous réussissent le mieux. L’huile de germe de blé pue franchement mais elle est hyper efficace grâce à sa teneur élevée en vitamine E. L’huile de noix de coco aurait des propriétés anti bactériennes, elle blanchirait les dents (je mets au conditionnel, car je n’ai pas vu d’effet miracle) je m’en sers aussi quand les enfants ont des rougeurs allergiques ou de l’eczéma, ça marche hyper bien. Et ça fait un super démaquillant pour les yeux.
Eau de rose : je m’en sers de lotion matin et soir. J’ai vu ma grand-mère faire ça toute sa vie et elle avait une très belle peau (bon évidemment elle n’a jamais fumé, bu, ni pris le RER A en direction de La Défense, mais j’aime à croire que c’est l’eau de rose).
Tisanes : Ortie / Romarin / Thym. Les trois vous serviront tout le temps : à boire (le thym permet de lutter contre les rhumes et bronchites, l’ortie est reminéralisante), en lotion pour les cheveux ou pour le visage, en fumigation (très bon pour la peau, même si on n’est toujours pas très motivée pour se pencher sur une casserole avec un torchon sur la tête).
Et ne pas oublier de piller ses réserves de fruits et légumes : avec la pomme, le concombre, le citron et tous les fruits d’étés (pêche, fraises, framboises) on fait des masques pour le visage. Le jus de pomme est aussi très bon pour les cheveux. Idem si vous mangez des yaourts (nature), ça peut faire démaquillant, ou masque (avec du miel).

livre_bio
Si vous êtes tentées par l’aventure, je ne peux que vous conseiller ce livre. La plupart des formules sont faisables avec des ingrédients sortis du frigo, et les recettes sont vraiment faciles.

Sinon si vous êtes mordue, vous pourrez acheter tout le matos et la matière première sur le site aromazone.

Sinon il restera toujours les gros craquages chez Sephora…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *